La gestion des absences en entreprise

Les absences pour raison de maladie ou d’accident peuvent coûter pas mal d’argent à l’entreprise. Un système de gestion des temps performant permet de diminuer la fréquence des absences. Mais, la problématique à laquelle doit faire face l’entreprise est celle d’arriver à soutenir ses collaborateurs en situation d’indisponibilité tout en veillant à sa rentabilité.

la-gestion-des-absences-en-entreprise

 

L’anticipation est la solution 

Pour pouvoir gérer les absences au sein de l’entreprise, le manager doit avoir le sens de l’anticipation. Pour éviter les vacances de postes au cours de l’été par exemple, certaines entreprises demandent à leurs employés de les prévenir deux mois à l’avance de leur départ, pour qu’elles puissent prendre les mesures adéquates. En effet, le but des sociétés est de réduire autant que possible l’impact des départs en congés du personnel sur les clients. Il revient au manager ainsi qu’au chargé des ressources humaines d’accepter ou non les demandes de congés du personnel.  Sans une gestion intelligente et adaptée aux différentes périodes de l’entreprise et sans « préavis » venant des salariés, une compagnie ne pourrait plus garantir les mêmes services et devrait donc recourir à des CDD et intérimaires, qui ne sont en général pas formés par leurs homologues.

 

L’approche relationnelle

Il ne faut toutefois pas gérer les absences uniquement de façon administrative, les entreprises qui procèdent ainsi ratent des occasions de venir en aide aux employés avant que la situation s’aggrave et conduise des absences plus fréquentes ou même un départ définitif. Or, il est possible que les absences soient dus à des problèmes de santé ce qui peut accroître le coût des services sociaux ou soient causés par des problèmes d’organisation qui, s’ils ne sont pas réglés, peuvent entraîner des problèmes de performances.

 

En cas d’absence sans justification, que peut faire l’employeur?

En premier lieu, l’employeur n’a pas le droit d’assimiler l’absence sans justification à une démission : l’absence non justifiée ne signifie pas pour autant une volonté claire et sans équivoque du salarié de ne plus travailler.

Après une demande d’explication, si le salarié ne fait pas signe de vie ou n’invoque aucun motif légitime, l’absence injustifiée doit entraîner une procédure disciplinaire suivie de convocation à entretien ainsi que notification du licenciement.

Mais, s’il s’avère que la raison pour laquelle l’employé s’est mis en situation d’absence est clairement lié à un manquement grave des dirigeants de l’entreprise, le licenciement ne pourra pas être validé. En plus, le salarié pourrait poursuivre l’entreprise en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string DzIDjk to the field below: