Burnt-out : quand faut-il commencer à s’inquiéter ?

Peu sont ceux qui n’ont jamais été confronté à une grande fatigue au travail. Certains sont stressés dès le réveil, à l’idée d’affronter une nouvelle journée de travail. Il arrive que les vacances soient attendues avec une si grande impatience que l’individu se demande s’il ne fait pas un burn-out ? Il s’agit d’une expression anglaise qui répond à un certain nombre de symptômes précis, trouvés au gré des dizaines d’études menées concernant ce le sujet.

 

Burnt-out - quand faut-il commencer à s’inquiéter

 

Les causes du burn-out

En général, le burn-out n’est pas causé par un unique facteur, mais la conjonction de plusieurs dont les principales sont:

  • Une grande sollicitation ainsi que la monotonie associée à au manque de possibilité d’influencer le processus de travail.
  • Le manque de reconnaissance alors que le sujet se dépense énormément sur le plan personnel.
  • L’absence de soutien social venant des supérieurs hiérarchiques et de l’entourage personnel du travailleur.

C’est donc de la responsabilité de l’employeur de mettre en place les conditions de prise en charge et de corriger la situation.

 

Comment se manifeste le burn out ?

Les signes du burn-out sont extrêmement variés, cela va du relativement bénin (maux d’estomac) au risque vital, parfois le burn-out peut engendrer des niveaux de stress si élevés que s’en suit des malaises cardiaques graves.

En ce qui concerne les signes les plus précoces, les experts notent surtout l’apparition de problèmes de sommeil (insomnies en milieu ou en fin de nuit, troubles de l’endormissement…) qui entraînent en outre la consommation de somnifères. En plus, on compte aussi des maladies dermatologiques (démangeaisons, psoriasis, allergies), des crampes diffuses pouvant faire penser au syndrome de fatigue chronique ainsi que des douleurs plus localisées (tendinites du coude, de l’épaule, cervicalgies, lombalgies), de même que des vertiges, malaises, migraines, maux de tête.

 

Symptômes psychologiques

Chez le travailleur de nombreux signes psychologiques peuvent apparaitre. En premier lieu si vous constatez un manque de motivation constante relatif au travail accompagné de colères subites, et de pleurs ainsi que d’un sentiment d’irritabilité, c’est que vous êtes certainement entrain de faire un burn-out. Chez certaines personnes ces signes s’accompagnent d’une conduite cynique ainsi que d’un sentiment de frustration qui peut être complété par la sensation de ne pas être compétent.

Même si les cas de suicide du au burn-out restent rares, certains signes tels que l’isolement, la sensation d’insécurité, l’inquiétude et l’anxiété sont plus fréquents.