Conseils pour manager des employés difficiles

Qu’est-ce qu’un collaborateur difficile? Autant de perceptions ou de définitions  que d’employés à problème! Il s’agit de ceux ayant de problèmes de relations interpersonnelles au personnel faisant preuve d’insubordination en passant par le mauvais rendement, la violence, l’agressivité, le manque de ponctualité ou d’assiduité, la toxicomanie voire l’absence d’intégrité. En gros, un individu dont le rendement est peu satisfaisant ou qui fait preuve d’un comportement inacceptable selon les valeurs et les normes de votre organisation.

 

Conseils pour manager des employés difficiles

 

Comment gérer les différents types d’employés

Pour gérer un employé difficile, les solutions ne sont pas trop nombreuses : le dialogue, l’adaptabilité ainsi que la finesse sont de mise. On dit souvent que le meilleur manager est celui qui peut adapter à son interlocuteur sa posture et qui, en faisant cela, réussit à tirer de ses collaborateurs le meilleur.

Le râleur

Il a en fait besoin de reconnaissance. Vous pourrez le dompter en lui confiant un projet, une équipe, et en le sollicitant régulièrement. Les râleurs sont pénibles, toutefois ils sont aussi généralement plein de conscience professionnelle et d’énergie.

Le méticuleux

Il consomme pas mal de temps, son comportement s’apparente à celui d’un anxieux. Utilisez son trait de caractère au maximum à votre avantage : confiez-lui les tâches de contrôle qui nécessitent méticulosité et qui rebutent les autres. Par ailleurs, fixez-lui souvent des dead lines tout en essayant de valoriser ce trait de caractère.

Le négatif

C’est l’employé type qui est obnubilé par le fait de trouver des freins. Il exprime ainsi son besoin d’être écouté. Il faut lui demander ce que lui propose, il faudra essayer de lui confier la responsabilité d’un projet particulier. S’il pense que les solutions lancées par les autres ne fonctionnent pas, donnez-lui l’opportunité de faire mieux.

Le retardataire

C’est peut-être le type d’employé le plus difficile à diriger. Pour le manager, exceptionnellement, faites-lui comprendre que les autres font l’effort d’être ponctuels en respectant des horaires précis et éventuellement, vous pouvez lui coller des sanctions indirectes comme : le dernier arrivé devra réaliser telle ou telle tâche ingrate qui rebute tout le monde. Cela devrait le calmer. Parallèlement, vous pourrez établir une charte de bonne conduite. Cela permet de remettre les règles en place.

L’introverti

Il s’agit d’une personnalité délicate. L’introverti peut nourrir de la rancœur toutefois, il ne l’exprimera jamais. C’est une cocotte-minute, il faudrait donc réussir à l’aider à libérer la pression. De temps en temps, sollicitez-le en réunion afin qu’il donne un point de vue, pour qu’il présente une tâche réalisée.