Les troubles de l’érection : comment les corriger ?

Les problèmes d’érection peuvent survenir chez tous les hommes à partir de 40 ans. Lorsque la panne sexuelle intervient, de façon épisode, chronique, voire même permanente, il faut revoir certaines de ses habitudes et surtout donner au corps le temps de se remettre.

Les troubles de l'érection - comment les corriger

Définition

Une trouble érectile, c’est la difficulté (parfois même l’impossibilité complète) de tenir ou d’avoir une érection correcte permettant d’avoir des rapports sexuels satisfaisants ainsi qu’une pénétration continue avec sa partenaire. C’est une anomalie qui peut survenir de façon épisodique, ou bien arriver régulièrement et même persister dans certains cas. Les problèmes d’érection surviennent plus généralement avec l’âge, chez les individus en surpoids, les alcooliques ainsi que les fumeurs.

Panne sexuelle : un dysfonctionnement courant et temporaire

Les pannes sexuelles se définissent par une difficulté de l’homme à obtenir une érection convenable. On parle également de dysfonction érectile. Généralement, la rigidité de la verge ne suffit pas à opérer la pénétration. En outre, l’homme a tendance à rester moins de temps en érection.

Inversement à ce qu’on dénomme l’impuissance, il ne s’agit pas d’un trouble chronique. Un homme qui a une vie sexuelle normale peut parfois être confronté à une panne sexuelle, en cas de fatigue par exemple. Il peut également au cours de l’acte sexuel perdre l’érection.

La panne sexuelle n’est donc pas pathologique à proprement parler. C’est un trouble gênant, toutefois temporaire. Au moins 45% des hommes de plus de 40 ans ont déjà vécu d’un tel problème d’érection, encore que cela peut toucher les hommes de tous âges.

Les différentes causes

Tout dysfonctionnement des vaisseaux ou des nerfs intervenant dans l’érection peut causer un trouble érectile. L’hypertension artérielle ainsi que les maladies cardio-vasculaires sont généralement en cause. Les maladies neurologiques, telles que la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson, peuvent aussi entraîner une impuissance. Les troubles métaboliques, telles que le syndrome métabolique, la dyslipidémie, sont également en cause, et parmi ces dernières, c’est le diabète qui est la cause principale de l’impuissance. Cette maladie provoque la détérioration des vaisseaux sanguins ainsi que des nerfs. Les dysfonctionnement de l’érection sont jusqu’à cinq fois plus fréquents chez les individus atteints de diabète. Les opérations chirurgicales au niveau du bassin, surtout l’ablation de la prostate, peuvent aussi altérer l’érection. Les troubles sexuels s’accompagnent souvent d’épisodes dépressifs.